Le site du CDAF évolue !

Notre nouveau site est en plein développement afin de pouvoir toujours mieux vous présenter nos nouveaux projets !
En attendant qu'il soit fini, vous pouvez toujours avoir accès à nos ressources téléchargeables et nous contacter via la page de contact !
Veuillez nous excuser pour cette indisponibilité temporaire.

Demo Forest 2022

Bienvenue à Demo Forest 2022 au stand N° 17 :

Comment MIEUX raisonner et décider ses pratiques sylvicoles et agroforestières

guides et fiches techniques R&D disponibles et/ou en téléchargement

Lors de cette édition forestière 2022 à Demo Forest, le Centre de Développement Agroforestier de Chimay vous accueillera au stand 17 avec une vitrine de sensibilisation et de promotion des bonnes pratiques forestières et agroforestières.

Les informations mobilisées et les conseils prodigués viseront en priorité la communication d’outils d’aide et de conseils pour mieux appliquer les nouveaux acquis scientifiques, les innovations et les techniques culturales en pleine évolution.

En matière de bonnes pratiques forestières :

1 : « Guide pour optimiser les régénérations forestières »  (Interreg Grande Région RW II, 2022, 254 p.)

La régénération naturelle ou artificielle des peuplements passe par le choix d’essences appropriées et diversifiées, mais nécessite aussi des conditions performantes d’installation et de protection dans le jeune âge. Si elles ne sont pas optimales, l’installation risque d’échouer sans garantir le sauvetage de jeunes semis ou la reprise des plants. En effet, les facteurs de blocage sont multiples et souvent liés les uns aux autres : contraintes stationnelles (sol compacté, superficiel ou engorgé ; versants chauds ; lisières sensibles aux vents ; sécheresses répétées,…), végétations concurrentes, pression du gibier, risques sanitaires, etc.

Pour ces projets de régénération, toutes les composantes de la gestion durable de nos forêts doivent être préservées : améliorer les sols et la biodiversité indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes, conserver le rôle protecteur de nos forêts sur les ressources en eau, prévenir les risques naturels, garder des espaces accueillants pour nos loisirs, notre santé et notre bien-être ; sans oublier de développer les compétences des opérateurs forestiers (propriétaires, gestionnaires, entrepreneurs, ouvriers…) et de renforcer notre autonomie en graines et plants d’essences / provenances mieux adaptées.

Ce premier guide regroupe trois documents pertinents et complémentaires pour mieux réussir la régénération naturelle, artificielle ou mixte des peuplements :

  • outils de diagnostic REGE : déterminer les potentialités et contraintes stationnelles ou sylvicoles de la parcelle à régénérer pour sélectionner les itinéraires de régénération les mieux adaptés aux contextes sylvicoles et stationnels rencontrés ;
  • itinéraires sylvicoles REGE : choisir les meilleures alternatives technico-économiques de régénérations naturelles, artificielles ou mixtes ;
  • fiches techniques REGE : apporter des conseils pour choisir les techniques et outils optimaux en matière de préparation de terrain, d’entretien des végétations ou de protection contre le gibier.

2 : « Guide pratique transfrontalier d’aide à la réalisation des cahiers des charges pour les travaux de régénération »(Interreg RW II, 2022, 72 p.)

Ce second guide a pour objectif de fournir un mode opératoire validé permettant aux propriétaires privés, gestionnaires et opérateurs forestiers de formuler, dans un langage commun, les conditions techniques nécessaires à la réalisation de leurs chantiers de régénération. Il reprend un ensemble de conseils de rédaction et de critères d’évaluation de la qualité du travail utilisable pour la réception du chantier. Il est divisé en deux parties :

  • la première reprend les clauses générales communes à tous les cahiers des charges ;
  • la seconde est un ensemble de fiches, catégorisé par type de travail, reprenant les exigences techniques, les conditions de réalisation, la méthode adaptée de réception de chantiers et le cas échéant, un formulaire de diagnostic.

En matière de bonnes pratiques agroforestières :

Ce troisième guide, fruit de l’expérience de terrain et d’échanges avec des spécialistes, rassemble et justifie des instructions claires et précises en vue de choisir les TECHNIQUES OPTIMALES et les FOURNITURES IDEALES pour garantir la réussite de chantiers agroforestiers, depuis la préparation d’un projet de plantation jusqu’à la récolte des produits ligneux ; en effet, tout projet agroforestier réclame des investissements en temps et en moyens considérables que le candidat boiseur doit pouvoir APPRECIER, COMPARER et DECIDER en connaissance de cause.

Le guide est structuré en 3 phases de réflexion, étayées par 9 chapitres correspondant aux étapes culturales d’un projet agroforestier :

  • préparer son projet AF : (1) objectifs, fonctions et productions recherchées, (2) choix d’un modèle agroforestier pertinent, (3) diagnostic stationnel et choix des essences ;
  • installer son projet AF: (4) travaux préparatoires, (5) plantation, (6) paillage, protection et lutte contre les campagnols ;
  • entretenir et valoriser son projet AF : (7) entretien, (8) formation de bois de qualité, (9) récolte et transformation.

Les 3 derniers chapitres résument des informations complémentaires exemplatives et une synthèse des aides publiques octroyées en Région Hauts-de-France et en Wallonie : (10) modèles agroforestiers pertinents, (11) ouvrages d’hydraulique douce face à l’érosion des sols, (12)  subsides à la plantation. Des  renvois en annexes proposent des renseignements supplémentaires utiles : bois raméal fragmenté, mesure du pH, coordonnées de laboratoires d’analyse des sols, essences éligibles aux subventions, protections mécaniques individuelles, clôtures électriques, engrillagements, répulsifs, choix de variétés fruitières, exigences et productions d’essences forestières, potentialités d’essences en arbres têtards ; des références et liens de sites Internet permettent d’approfondir vos recherches.

  • Dossiers et fiches de bonnes pratiques agroforestières (Leader TransGAL AGROFOR Plus)

Dans le but d’apporter des réponses claires à vos questions, de contribuer à résoudre vos problèmes et de mieux orienter vos décisions, six documents de recommandations concrètes seront également consultables et disponibles au stand du CDAF : 

Propriétaires, gestionnaires, experts, techniciens, entrepreneurs et ouvriers forestiers, agriculteurs, propriétaires terriens et conseillers agricoles, étudiants et professeurs, amis journalistes de la presse écrite, radio et télévisée :

bienvenue au CDAF (stand N° 17) pour des échanges constructifs et conviviaux et faire le plein de découvertes instructives que nous souhaitons diffuser et mobiliser !

Dr Ir Pascal BALLEUX, Directeur du CDAF